Blog

L’action directe contre l’informatisation (1960-1990)

Dans la généalogie politique de l’informatique et plus encore dans l’historiographie dominante d’Internet, les oppositions néo-luddites sont largement négligées. Parmi les acteurs ayant contribué d’une manière ou d’une autre à façonner ces technologies et les discours à leur endroit avant les années 1990, on évoque souvent les scientifiques humanistes de l’après-guerre et les hippies technophiles des années 1960 (voir par exemple les travaux de Fred Turner). Ensemble, ils ont contribué à extirper l’ordinateur des grandes bureaucraties en promouvant des machines plus petites, conçues comme des outils de libération individuelle, avec… Read More »L’action directe contre l’informatisation (1960-1990)

Data Politics is out

A new book on « Data Politics » is fresh out. Edited by professor Didier Bigo, Engin Isin and Evelyn Ruppert, it is part of Routledge Serie in International Political Sociology. I contributed a chapter titled « Seeing Like Big Tech: Security assemblages, technology, and the future of state bureaucracy ». Here is the abstract: This chapter looks at post-Snowden contention between US technology companies – firms like Google, Facebook, Microsoft, Apple – and the security field to reflect on the evolution of state arrangements monitoring and controlling communications. Modern statecraft has always depended… Read More »Data Politics is out

Vers l’automatisation de la censure politique

Nous sommes à un tournant de la longue histoire de la censure. Ce tournant, c’est celui de la censure privée et automatisée. Il acte une rupture radicale avec les garanties associées à la liberté d’expression que les luttes démocratiques du XIXème siècle nous avaient léguées en héritage. L’héritage démocratique-libéral piétiné La loi de 1881 sur la liberté de la presse – aujourd’hui interprétée à la lumière de la Convention européenne des droits de l’Homme – est certes pleine de lacunes, et on a trop souvent tendance à exagérer son libéralisme.… Read More »Vers l’automatisation de la censure politique